LactoG Crispatus Bio

Référence : NMV005
EAN : 5420044320363

En stock
LactoGyn Crispatus Bio Agrandir
Fabrication exclusive

Produits dérivés

LactoG Crispatus Bio

Référence : NMV005
EAN : 5420044320363

En stock

Spécifiquement conseillé pour mesdames

  • Lactobacilles retrouvés dans la flore féminine
  • Plus de 5 milliards de Lactobacilles spécifiquement sélectionnés

Anciennement appelé "LactoGyn Crispatus Bio"

Plus de détails

30 gélules végétales

± 30 jours
de consommation

± 1,00 € / jour

Conseils d'utilisation : 1 gélule / jour
29,90 €
Date limite de consommation conseillée : 31-12-2021


  Réduction par quantité x3 x6
Prix ​​unitaire 28,40 € 26,91 €
Économie -4,48 € -17,94 €
Remise -5% -10%
NaturaMedicatrix

NATURAMedicatrix vous propose ses propres formulations de compléments alimentaires de qualité.
Notre sélection est sévère et l’efficience vous est garantie.

» Voir tous les produits

Présentation de LactoG Crispatus Bio

Lactobacilles, ces bactéries constitutives de vos flores

Les Lactobacilles sont un genre de bactéries retrouvées dans les flores de l'organisme (flore intestinale, flore féminine, flore de la peau...).

Chaque flore contient un grand nombre de bactéries spécifiques. Les Lactobacillus crispatus et Lactobacillus brevis sont les bactéries les plus représentatives de la flore féminine (elles représentent à elles deux plus de 60% de la flore).

LactoG Crispatus bio contient 3 souches spécifiques, nommées Lactobacillus crispatusLactobacillus brevis et Lactobacillus acidophilus.

Plus de 5 milliards par gélule initialement récoltées chez la femme.

LactoG Crispatus Bio - 30 gélules

Notre atout : Lactobacillus crispatus

LactoG Crispatus bio est l'une des rares formulations BIO qui comprend la souches Lactobacillus crispatus car nous en maîtrisons son mode de production. Rares sont les laboratoires à le détenir! 

Soucieux de la qualité de nos produits, LactoG Crispatus vous est proposé en formulation BIO.

Nos conseils

  1. Pensez à soutenir votre intestin simultanément à l'utilisation du LactoG Crispatus bio :
  2. Favorisez votre équilibre acido-basique !
    • Il est parfois recommandé d'associer le LactoG Crispatus Bio à la Formule Alcalinisante, riche en zinc pour favoriser un métabolisme acido-basique équilibré.

Une gélule de LactoG Crispatus bio contient :


40%
Lactobacillus crispatus

30%
Lactobacillus brevis

30%
Lactobacillus acidophilus

Composants actifs Lactobacillus crispatus
Lactobacillus brevis
Lactobacillus acidophilus
Gélule Hypromellose
Excipient Extrait de riz* 
Dioxyde de silicium

* Agriculture biologique


Le saviez-vous ?

Prise d’antibiotique ?

LactoG Crispatus Bio et les Lactobacilles qu'il contient sont tout à fait conseillés dans ce cas. 

Future maman ?

Demandez l'avis de votre médecin. LactoG Crispatus Bio est tout à fait conseillé pour les femmes enceintes, surtout lors d’un accouchement par voie naturelle. 

le saviez vous ?

Conseils d’utilisation du LactoG Crispatus Bio

  • En attaque

Au début d’utilisation, la prise recommandée est de 2 gélules par jour pendant 10 à 15 jours. Après ce délai, 1 gélule par jour suffit.

De préférence, répétez cette cure 2 à 3 fois par an.

  • En accompagnement
1 gélule par jour le soir (au coucher) et pendant 2 semaines.
  • LactoG Crispatus Bio est tout à fait indiqué pour un usage interne et ne produit aucun effet secondaire.
  • Les personnes hypersensibles à un ou plusieurs excipients du produit doivent s’abstenir.
  • LactoG Crispatus peut être utilisé à tout âge. Chez la femme enceinte, nous vous conseillons de demander l’avis de votre médecin.

Conservation et stabilité

Il est recommandé de conserver LactoG Crispatus dans un endroit frais et sec. Evitez des températures élevées et les sources de forte chaleur. Utiliser avant la date de péremption. La durée de conservation est de 24 mois : la date de péremption figure sur la face externe de l’emballage.

Une question? Un besoin précis?

Sandra Cascio, Master en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire, ULg

  • Lundi au vendredi de 14h00 à 16h30
  • +(33) 3 66 88 02 34 FR
  • +(32) 2 808 13 51 BE
Contactez notre biochimiste Sandra Cascio

Fiche technique

Forme galénique Gélules végétales
Certificat Bio, Label AB
Intolérance Sans gluten, Sans lactose
Pour qui ? Femmes
Spécificité Probiotique
Consulter le catalogue
Voir le catalogue complet

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Extrait de Propolis

    Extrait de Propolis

    8,65 €

  • Xaventin (comprimés)

    Xaventin (comprimés)

    54,50 €

  • Essential Mousse

    Essential Mousse

    8,20 €

  • Lactabase

    Lactabase

    79,00 €

  • Bitter Force (Bittere Kracht)

    Bitter Force (Bittere Kracht)

    15,00 €

  • Chlorophylline

    Chlorophylline

    29,90 €

Étiquettes et analyses

Nos clients nous demandent souvent pourquoi ils ne nous retrouvent plus sur les salons et foires bio à Paris ?

Voici ma réponse : Nous considérons Paris comme une ville dangereuse suite aux habituelles violences policières de la police française, comportements violents et démesurés que nous avons pu constater lors des manifestations diverses à Paris, et surtout suite à l’immunité dont bénéficient les forces de l’ordre française de la part de ses autorités et juridictions pour ses comportements que je considère graves, délictueux et dangereux, amenant à des risques de handicaps permanents et même de mort. J’ai donc décidé, moi, marco pietteur, de ne plus risquer l’intégrité de mes collaborateurs et nous ne participerons plus à des foires ou salons bio/santé à Paris tant que cette situation, ces comportements policiers et cette immunité complice de leurs autorités perdureront.
Nous avons vécu des comportements policiers inadéquats, nous en avions fait part à l’ambassade de France en Belgique, celle-ci nous a répondu qu’elle était « désolée »… Nous sommes pas satisfaits de cette pauvre réaction !

— Février 2020

Les réactions des policiers français sont définitivement des réactions dangereuses : cliquez-ici.

Regardez la vidéo --> Nouvelle doctrine de maintien de l'ordre : « Une atteinte grave à la liberté de la presse »